L’année 2010 vue par le Longboard

Posté le par Sacha Declomesnil

L’équipe du Longboard s’est efforcée, avant de partir en vacances, de faire non pas un bilan, mais plutôt une liste des évènements et des tendances majeures au sein de notre industrie qui ont ont retenu notre attention en 2010. Ce n’est pas une liste exhaustive, ni parfaite, mais c’est la notre…

Voici donc les points que nous continueront de surveiller en 2011

  • 1. La montée et l’obligation de la transparence sur le web – Wikileaks ca vous dit quelquechose?
  • 2. La domination écrasante des smartphones au détriment des dumbphones – parlez-en à Nokia…
  • 3. L’ampleur de la mobilité (geolocalisation, geomarketing): Foursquare, Streetspark, EpicMix (dont on vous parlait ici) , etc.
  • 4. Les tablettes (iPad et autres) dont on a parlé plusieurs fois sur le blogue du Longboard ici, ici, là, et là
    On y reviendra car ca nous passionne…
  • 5. La prévalence de Facebook (encore plus gros et plus omniprésent que jamais), et son importance dans le monde du search, qui lui aussi devient social (voir ce vidéo des résultats de Bing et Facebook). On parle désormais de filtre social, et même de « content curation marketing ».
  • 6. La descente aux enfers des agences de pub trad qui ne savent pas s’adapter, et les agences web qui essaient de proposer une offre intégrée en se lancant dans le trad
  • 7. Les modèles d’affaires de toutes les industries (ou presque) qui sont transformés par le Web: Blockbuster vs iTunes et NetFlix, chasseurs de tête vs LinkedIn, HMV vs iTunes et autres distributeurs de contenu virtuel, journaux et magazines vs le iPad et autres plateformes, la télé trad vs la télé sur le web
  • 8. Les limites des budgets marketing vs la qualité du produit : l’importance des reviews vs la pub. Les entreprises devraient investir une partie de leurs budgets de com en R&D pour améliorer leurs produits plutôt que de dépenser en pub. Avec le web, on ne peut plus vendre un produit pourri
  • 9. L’augmentation du nombre de bonnes caméras vidéos pas cher (iPhone4, GoPro Hero, etc.) et l’impact sur la quantité de vidéo user generated qui en résulte: 24 heures de vidéos sont uploadées sur youtube à chaque… minute!
  • 10. La maturité des réseaux sociaux et le syndrôme Tommy Lee: des anciennes stars qui ne font plus grand chose d’intéressant depuis longtemps, mais passent la majorité de leur temps à gérer leur image en ligne en s’entourant d’autres stars du Web, de plus en plus déconnectés de la réalité.
  • 11. Le cas GAP: De l’usage des ambassadeurs de marque pour BetaTestér un changement avant un déploiement à grande échelle. Attendez-vous à ne plus voir de changement de logo sans une campagne préalable pour prévenir, ou même pour demander le choix aux internautes (du moins pour les grandes marques)
  • 12. La Kinect et ses pilotes OpenSource pour rendre accessible dans le salon des applications de réalité augmentée.
  • 13. Les enjeux grandissants de la protection des données personnelles et les tentatives actuelles de régulation. On en parlait encore hier ici
  • 14. Même Google peut se tromper, mais continue de tester et d’apprendre de ses erreurs comme l’a montré l’exemple de Google Wave, enterré au mois d’Aout. On en parlait là.
  • 15. Le boom de Groupon et de la recherche de deals en période de récession, ce qui nous amène à la notion de social shopping, dont nous sommes loins d’avoir épuisé la discussion. Attendez-vous à une consolidation dans le domaine, avec des achats de sites de social shopping de la part de Google, dont l’offre d’achat de Groupon (pour 6 milliards de dollars quand même) a été rejetée.
  • 16. Il y a aussi eu le phénomène Old Spice, gagnant à Cannes et ses memes, ainsi que les débats (stériles) quant à savoir si la campagne a permis d’augmenter les ventes ou pas (bien sur que oui!)
  • 17. Parmi les buzzwords de l’année, le terme community manager, est révélateur d’une prise de conscience de l’importance de tout ce qui touche au social par les annonceurs. Je me souviens encore de l’époque où le buzzword était « microsite »… je crois que ce mot a été remplacé par le mot Facebook aujourd’hui ;-)
  • 18. Enfin, en ce qui nous concerne, le Longboard a recu plusieurs invités en conférence, s’est lancé dans des entrevues de l’industrie, et vous promets de belles surprises dés le début de 2011… En attendant, passez de bonnes vacances.

Et vous, que mettriez-vous dans les liste des grands moments du web en 2010?

Un commentaire sur L’année 2010 vue par le Longboard

  1. Saber Triki dit:

    Bravo! Cette rétrospective tellement complète qu’elle ne laisse pas grande matière à suggérer.
    Alors j’irais un peu dans les futilités qui méritent peu être d’être mentionnées.

    - La popularité grandissante des outils de mesure d’influence et l’acharnement de certains utilisateurs avides de popularité de s’en servir à des fins injustifiées.

    - L’agonie de certains médias sociaux précurseurs de la mouvance 2.0. On a assisté depuis quelques années à la mort de quelques médias traditionnels au détriment de nouveaux médias, mais cette année on a pu assisté pour la 1ère fois à l’enterrement de quelques anciennes figures des nouveaux médias

    - Dans la lignée de votre point 9, la démocratisation de la baladodiffusion (Ustream & Co.) qui a pu transformé chaque individu muni d’un œil numérique et ayant accès au réseau des réseaux en diffuseur en direct. Par son contenu, ce dernier, crée la nouvelle, partage son expérience et émet ses opinions. C’est le témoin des temps moderne. On a pu vivre et assister à des grands moments : dénonciations de faits, des actes répréhensibles et également des expériences que jamais qu’un diffuseur traditionnel ne s’y aventurerais (audience, rentabilité, case horaire…)

    - La fameuse pétition …

    - L’explosion des Follow Us elsewhere than our pricey website and visit us in our uncontrolled space on Facebook. C’est grave!
    Certains, pensent qu’ajouter simplement de tels artilleries inefficaces feront de leur site une plateforme d’échanges sociale au goût du jour.
    Je ne comprends toujours pas comment des entreprises qui ont fournis des efforts considérables et dépensé des budgets appréciables pour bâtir et faire connaître leurs sites, par un geste irréfléchi (ou pur inadvertance) lui intègrent des petits boutons qui n’ont pour mission que renvoyer leurs visiteurs et clients ailleurs que leurs sites?
    Je ne suis pas contre cette approche mais je dénonce l’absence de la stratégie en arrière boutique.
    - Les fermes de Zynga et ma stupéfaction doublée par mon incompréhension totale du phénomène. Je me dois de réviser mes références des approches phénoménologiques et herméneutiques.

    Bon je m’arrête là sinon au nombre de choses qu’on a vécu cette année au quotidien, je risque d’écrire un journal éphéméride.

    Merci à tout es surfeurs de Longboard pour cette riche année 2010 et on a plus que hâte à vivre avec vous la nouvelle et tant prometteuse 2011. En attendant REPOSEZ vous, passez des agréables vacances et REVENEZ nous en forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Le blog longboard Montréal

    • Nous sommes un think-tank du web: groupe d'experts et de professionnels d'Internet qui aiment se réunir pour réfléchir et échanger sur leur industrie, discuter des nouveaux enjeux, de l'avenir du web, des facons dont il change le monde et ceux qui le peuplent, réseauter, apprendre les uns des autres et surtout contribuer à la progression de cette industrie dans laquelle ils évoluent. Ce blog se veut le prolongement de leurs rencontres offline.

  • Les contributeurs
    principaux

    • Sacha Declomesnil
    • Jean-Michel Ghoussoub
    • Bruno Tontodonati
    • Frédéric Guarino
    • Fred Vincent
    • Fabien Fayard
    • JOBS